Bonjour

Ce site au rythme hebdomadaire rassemble des chroniques, des chapitres de livre, des articles écrits et publiés pour la plupart mais pas tous. Il propose une vision de l’actualité, des développements et des conséquences de la “révolution numérique”. Bien que celle-ci ait eu lieu dans les années soixante-dix sur le plan technologique, et soit terminée depuis longtemps sur ce plan-là, ses conséquences ne sont pas encore toutes visibles, notamment pour la culture et les médias. L’ensemble de ces textes expriment des opinions strictement personnelles qui n’engagent que leur auteur. Des commentaires peuvent être facilement proposés en écrivant en bas de chaque article.

Alain Le Diberder, animateur de ce site, poursuit une triple carrière

A la télévision où il a exercé un peu tous les métiers, consultant d’abord, conseiller du ministre ensuite de 1989 à 1991, collaborateur d’Hervé Bourges à la présidence de France Télévisions de 1991 à 1994, directeur des nouveaux programmes de Canal+ de 1994 à 2001, chroniqueur sur Canal+ dans les émissions de Michel Field puis Philippe Gildas, créateur de plusieurs chaînes thématiques ou locales (Game One, Télégrenoble, AllocinéTV), auteur de quatre livres sur la télévision (dont deux avec Nathalie Coste-Cerdan) et directeur des programmes d’Arte de 2012 à 2017.

Pour la culture ensuite, en tant qu’économiste jusqu’en 1989, conseiller du ministre de la cuture Jack Lang de 1989 à 1991, directeur de la plateforme d’influence culturelle internationale Idées de France en 2005 et 2006, membre du conseil d’administration de la SACD de 2005 à 2012, et ensuite gérant et directeur des programmes de la chaîne culturelle Arte. Co-auteur d’un livre sur l’économie de la musique (avec Sylvie Pflieger) et de deux autres sur les industries culturelles (avec Philippe Chantepie). Médaille Beaumarchais décernée par la SACD en 2018.

Dans les nouvelles technologies, à partir de sa thèse sur les télécommunications (1980, publiée en 1983), co-auteur avec Frédéric Le Diberder de plusieurs jeux vidéo (Matignon (1985), Le Deuxième Monde (1994), et du premier ouvrage sur l’importance des jeux vidéo (Qui a peur des jeux vidéo ? 1993), créateur du premier site web de télévision (Canal+ 1995), de la première communauté virtuelle en 3D (Canal+ 1997), pionnier des recherches sur les réseaux sociaux (Confident 2001) ou la SVOD (FilmoTV 2008) et développeur du numérique à Arte, notamment dans la réalité virtuelle (2015).