Cinéma en salles : tout va très bien madame la marquise

The Irish Man n’est que sur Netflix, mais le cinéma doit être vu en salles. Le sujet, en France en particulier, jouit d’un consensus émouvant, et bruyant, allant des professionnels aux médias et des médias aux politiques. D’ailleurs la fréquentation se porte bien : cette année on devrait retrouver et peut-être dépasser le niveau de 2017 avec environ 210 millions d’entrées. Toutefois, cette belle stabilité cache en réalité de profondes évolutions souterraines. Et pas seulement en France.

Continuer la lecture de « Cinéma en salles : tout va très bien madame la marquise »

Les box doivent-elles payer pour les chaînes ?

A la rentrée 2019, le conflit entre les chaines du groupe Altice et Free, puis Orange, s’est soldé par une victoire des deux derniers. L’affaire a souvent été présentée comme un combat (de coq ?) entre personnalités, Alain Weil contre Xavier Niel, puis Stéphane Richard. Mais c’est un peu dommage car il s’agit au contraire d’un conflit structurel, d’avant-garde, tapi au cœur du nouveau système audiovisuel, et qui est loin d’être réglé. Il s’agit surtout d’un problème très compliqué, sans doute le plus compliqué de tout le secteur. Si l’économie de l’audiovisuel était un sport de combat asiatique, notre affaire relèverait de la ceinture noire 9ème dan.

Continuer la lecture de « Les box doivent-elles payer pour les chaînes ? »

L’audiovisuel, combien de divisions ?

Le site Diplomeo recense en France 450 formations aux métiers de l’audiovisuel et 288 au journalisme. C’est beaucoup trop, et on va voir que, même si chacune de ces formations n’accueillait que 10 étudiants, la moitié ne trouveraient surement pas de travail. La faute en revient sans doute à une récurrente et grossière surestimation de la taille du domaine.

Continuer la lecture de « L’audiovisuel, combien de divisions ? »

Cinéma 2018: fake news, grand écart et rapport Bonnell

La semaine du 18 mars 2019 a vu la publication de deux documents bourrés de chiffres mais également bourrés de sens pour qui s’intéresse à l’économie du cinéma en 2018. Par ordre de parution, le bilan de la production cinématographique française du CNC, puis le rapport annuel de la Motion Picture Association of America. Spoiler : il y en a un rempli de bonnes nouvelles et l’autre beaucoup moins. Re-spoiler : les deux disent que tout va bien.

Continuer la lecture de « Cinéma 2018: fake news, grand écart et rapport Bonnell »